Histoire

Dans ce décor privilégié, le Château de Crémat a été le lieu de résidence de personnages atypiques et prestigieux qui en font aujourd’hui une propriété unique en son genre.

  • photo époque Château de Crémat

    En 1906, Antoine Mari, marchand d’huile d’olive Niçois fait construire le Château de Crémat sur la terre de ses ancêtres “Li plana de Mari”. Il contribue ainsi à la renaissance du vignoble de Bellet.

  • IMG_8493

    Pendant les années folles, la fantasque Irène Bretz, richissime actionnaire d’une compagnie américaine de chemin de fer reprend le Château.

    Dès 1923, elle entreprend d’importants travaux d’aménagements sous la direction du cabinet d’architecture Charles Dalmas, qui œuvre à la construction du Carlton à Cannes. Elle reçoit tout ce que la Côte d’Azur compte de célébrités, dont une certaine Gabrielle Chanel.
    On raconte que celle-ci se serait inspirée des initiales du Château de Crémat, deux C entrelacés, pour créer le sigle de sa prestigieuse maison de couture.

  • France, Alpes Maritimes (06), Nice, AOC Bellet, Domaine de Vin Toasc, verre de vin blanc

    Dans les années 1940, Pierre Tomé devient le nouveau propriétaire du Château. Visionnaire, il œuvre pour la reconnaissance de Bellet au niveau national et fait inscrire ce terroir en Appellation d’Origine Contrôlée en 1941. Personnage central et président du syndicat des vignerons, il écrit un chapitre décisif dans l’histoire de Bellet.

  • IMG_1518

    Au début du XXIème siècle, Cornelius Kamerbeek modernise la cave dans le but d’élaborer des vins plus complexes, plus fins. Dans cette même démarche, il obtient la certification agriculture biologique en 2014.

    Le Château de Crémat est repris en 2017 par une famille d’industriels français qui se passionne pour les vignobles et la région.
    Fière de cet héritage unique, elle s’attache à mettre en lumière l’histoire singulière du château à travers de nombreux changements : rénovation des salles, respect des couleurs Niçoises et décoration des intérieurs dans un style “années folles”. Le Château a été aménagé avec le mobilier du Ritz, célèbre palace parisien, dont le mobilier a été acheté lors d’une vente aux enchères.